Action Syndical des Etudiants de Grenoble

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Communiqué du 21/06/11

 

Solidarité avec le mouvement démocratique basque : Non le pays basque n’est pas à vendre !

 

La Fédération Syndicale Etudiante tient à dénoncer la répression qu’une fois encore la jeunesse populaire basque subit. Trois ans de prison requis dont un an de sursis ont été prononcés hier à l’encontre de deux jeunes militants basques au Tribunal correctionnel de Paris.

On leur reprocherait des attentats dans le Pays Basque Sud, dans le cadre de la campagne « non le pays basque n’est pas à vendre ! ».

Mélangeant tout dans un dossier vide, faisant l’amalgame systématique entre l’ensemble du mouvement progressiste basque et la lutte armée d’ETA, le procureur de l’état français se fait en réalité l’avocat de l’oppression coloniale de l’état espagnol. Derrière la question d’une magistrate au procès  « Pensez-vous donc que le Pays Basque n’appartient qu’aux Basques ? » on reconnait bien là ce qui se cache derrière cette parodie de justice.

Car en effet, ce qui est finalement reproché dans le fond de cette affaire, est la campagne menée actuellement par la lutte progressiste basque : « le pays basque n’est pas à vendre », qui dénonce les mains mise des agences immobilières et de l’économie touristique de l’état espagnol sur le Pays Basque. L’état Français et Espagnol se placent du côté des puissants qui défendent et collaborent donc pour assurer leur maintien partout où il y a affaire à faire.

Mais le mouvement démocratique Basque ne se laissera pas faire, car non « le pays basque n’est pas à vendre ! »

 

Face à la répression, la solidarité est notre arme !

 
Envoyer Imprimer PDF

Communiqué du 15/06/11

 

Communiqué du 9ème congrès de la Fédération Syndicale Etudiante

 

La Fédération Syndicale Etudiante (FSE) a tenu son neuvième congrès à Caen les 10, 11 et 12 juin 2011 réunissant sur ces trois jours plus de vingt délégué-e-s, représentant les sections syndicales des villes où a FSE est présente et active sur les universités.

Ce congrès a réaffirmé l'attachement de la FSE à mettre en avant un syndicalisme de lutte offensif s'attaquant pieds-à-pieds aux logiques de sélections sociales à l'université, à la capitalisation de l'enseignement supérieur, sa professionnalisation et la précarité étudiante présente plus que jamais sur nos campus, s'illustrant par le recours contraint et massif des étudiant-e-s, et en particulier celle et ceux issu-e-s des classes populaires, au salariat pendant leurs études.

La FSE a par ailleurs alerté de l'intensification de ces logiques, matérialisées cette année à travers la loi Adnot et la convention CPU-Medef. L'année prochaine la réouverture prévue de l'arrêté Licence est la suite logique de ces reformes, accompagnée d'une série de propositions du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche, basées sur les préconisations de la Convention CPU-Medef, aggravant de fait la sélection sociale et la casse des diplômes nationaux. Les délégué-e-s du 9ème congrès de la Fédération Syndicale Etudiante ont unanimement exprimé-e-s la nécessité de continuer d'informer et de mobiliser les étudiant-e-s avec les autres syndicats et organisations qui s'opposeront à ces logiques, et ce dès cet été, avec la volonté entre autre de mettre un coup d'arrêt au projet de « nouvelle licence » avancé aujourd'hui par le ministère et le patronat.

Les délégué-e-s ont également mandaté-e-s un-e délégué-e pour répondre présent à l'invitation de nos camarades de la CGT-Crous lors de leur congrès national à Lyon les 21, 22 et 23 Juin 2011, dans l'optique d'une convergence étudiant-e-s/travailleur-euse-s. Dans ce contexte de casse des Crous et d'attaques contre les conditions de travail et d'étude, nous promouvons la solidarité et la lutte.

Les débats ont de plus porté sur le processus de rapprochement et le travail commun avec le syndicat SUD-étudiant, entamé et poursuivit depuis plusieurs années dans la perspective éventuelle d'une fusion de nos deux organisations. Nous avons aussi discuté de la lutte contre l'oppression spécifique des femmes, le sexisme et le patriarcat, les corporations à l'université, l'antifascisme, le mutualisme étudiant, les travailleur-euse-s du sexe , le nucléaire et son monde, la psychiatrie, ou la laïcité également, thèmes multiples nourrissants nos analyses et nos pratiques syndicales.

La FSE appelle l'ensemble des étudiant-e-s a s'informer et s'organiser dans le syndicalisme de lutte et de classe pour combattre la capitalisation de l'enseignement supérieur et lutter efficacement contre la précarité et la sélection sociale, et mettra toute ses forces, dès cet été, pour organiser la riposte collective !

Pour une université publique, gratuite, laïque, critique et populaire !

 


Page 22 sur 26

Image au hasard


Informations

Other languages:
english

Toujours d'actualité: À venir: mobilisation contre le projet de Loi Fioraso, réforme de l'Enseignement Supérieur. Non à une nouvelle LRU, non à destruction progressive de nos universités !

.

- Nouveau site Web pour Solidaires Étudiant-e-s Grenoble, retrouvez-nous à cette adresse: solidairesetudiantsgrenoble.wordpress.com

 

Bonne visite !

http://maps.google.fr/maps?q=grenoble+iep&hl=fr&ll=45.191837,5.770311&spn=0.00282,0.006899&fb=1&gl=fr&cid=0,0,14918406369774976810&t=m&z=17&vpsrc=6