Action Syndical des Etudiants de Grenoble

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Internationalisme
Internationalisme

Une commission internationalisme ?

 

 

Une commission tout d'abord c'est un groupe de militants (au nombre pas forcement définis) qui s'occupe d'un thème spécifique; chaque commission a son référent. Ces commissions n'ont pas nécessairement une activité régulière, la commission internationalisme en l'occurrence n'est pas activé en permanence mais plutôt en fonction de l'actualité des luttes à l'étranger.


Qu'est ce que l'internationalisme?


C'est tout d'abord partir du fait que les nations sont des constructions politiques datant du XIX° siècle, période d'industrialisation et d'urbanisation massive.

Les nations reposent sur la nécessite qu'ont éprouvés les sociétés de l'époque, en plein développement du capitalisme, de trouver un modèle politique/culturelle remplaçant les repères traditionnels hérités de l'Ancien régime. Pour la nouvelle classe dominante qui s'impose alors partout en Europe (la bourgeoisie) issu directement de l'essor de l'économie de marché et initiatrice des revolutions politiques libérales du siècle dernier(France, Angleterre...) Il s'agit de constituer un nouveau corps social/politique permettant d'englober sous sa tutelle à la fois idéologique et économique l'ensemble de la société.

Ainsi on a tracer des frontières fixes délimitant les pays entre eux afin de rationaliser l'exploitation des ressources naturelles, optimiser la quête de l'impôt, consolider les barrières douanières...

On a créer un code civil, des cartes d'identités, des titres de séjours afin de contrôler les fluxs de population de façon plus stricte.

On a instaurer un service militaire pour disposer de réserves d'hommes importantes à l'âge des guerres industrielles.

Tout cela ne pouvait être réalisé sans créer un sentiment d'identité collective fort afin que chacun s'identifie à la situation de « son pays », c'est à dire aux intérêts de la classe dominante, la bourgeoisie.

 

C'est ainsi qu'on a imposer par le haut une identité collective (parfois par la force) ayant pour but de gommer les divisions d'interets qui traversent nos sociétés entre d'un côté ceux qui possedent les richesses et de l'autre ceux qui les produisent.

L'idée nationale, l'identité nationale, les guerres nationales, les sacrifices nationaux n'ont jamais été autre chose que les manifestations les plus brutalse de l'exploitation par la classe dominante.

 

La FSE en tant que syndicat s'inscrivant dans la lutte des classes ne peut donc que combattre ces artifices qui ont pour principal conséquences de diviser les travailleurs sur des critères culturelles et /ou ethniques alors que les profits du patronat ,eux, s'effectuent toujours plus à l'échelle mondial.

 

 

C'est pourquoi nous soutenons fermement les luttes des étudiants et des travailleurs à l'étranger considérant que nous avons un ennemi commun et des intérêts identiques et que dans un contexte de mondialisation du capital seul une mondialisation de la lutte peut espérer mener à des victoires.

 

C'est le sens que nous donnons à notre engagement internationaliste.



Imprimer PDF

Les sentiers de la liberté

 
Imprimer PDF

La casse de l'université sévit partout en Europe !

Organisons une résistance européenne !

 


Image au hasard