Action Syndical des Etudiants de Grenoble

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil CROUS et aides sociales
CROUS en lutte !

CROUS en lutte


CONTRE LA CASSE DU CROUS ET LA PRECARITE, ORGANISONS-NOUS !

 

Les mesures d’austérité qui sévissent actuellement sont prétextes à une accélération dans le démantèlement de tous les services publics. L’aide sociale aux étudiant-e-s, « assurée » par le CROUS, ne déroge pas à la règle.

L’augmentation du prix du ticket de RU est à ce titre emblématique. Il coûtait 2€50 lorsqu’il était financé à parité par l’étudiant-e et par l’Etat. Mais la participation de ce dernier ne cesse de diminuer. Conséquence : le prix du ticket augmente chaque année, et vient de dépasser en cette rentrée le seuil des 3€.

La situation des cités-U est quand à elle catastrophique. Seul-e-s 10% des étudiant-e-s ont la « chance » d’habiter dans ces logements vétustes, voire insalubres (Condillac, Village Olympique, etc.) Et les effets d’annonce de Pécresse n’y changeront rien. En avril dernier, l’ex-ministre de l’Enseignement Supérieur affirmait vouloir passer de 380 000 à 680 000 « logements étudiants » d’ici 2020. Non pas en construisant de nouvelles cités-U, mais grâce à trois mesures-phares. D’abord, le CROUS pourra se porter caution auprès des bailleurs privés (un pas de plus dans la privatisation rampante du CROUS). Ensuite, une part des logements sociaux –dont la pénurie est flagrante... –sera réservée aux étudiant-e-s. Enfin, sera encouragé le développement de logements « alternatifs » : dans des préfabriqués et autres conteneurs à marchandises (sic).

Autre effet d’annonce, celui du 10ème mois de bourse –promis de longue date par le gouvernement –à partir de cette rentrée. Rappelons que les bourses sur critères sociaux ne concernent que 527 000 des 2,35 millions d’étudiant-e-s. Conséquence : 52% des étudiant-e-s sont contraints de se salarier pendant l’année universitaire, augmentant de manière significative leur risque d’échec aux examens. Replacé dans son contexte, l’octroi de ce demi mois de bourse supplémentaire apparaît pour ce qu’il est : une mesurette destinée à calmer l’exaspération des étudiant-e-s, loin de la « grande victoire » revendiquée par certain-e-s.

Enfin, les étudiant-e-s, dont le nombre augmente chaque année, subissent les conséquences de la diminution des effectifs chez les personnels du CROUS et de la dégradation des conditions de travail qui l’accompagne. A Grenoble, l’objectif pour cette année est de réduire encore de 5% la masse salariale.

 

Organisons-nous afin d’imposer un réengagement financier de l’Etat dans les CROUS, nécessaire pour :

  • La baisse du prix du ticket de RU

  • La construction et la réhabilitation de cités-U, sans augmentation des loyers

  • L’augmentation des bourses, en montant, en nombre et sur 12 mois

  • L’embauche massive et la titularisation de toutes et tous les personnels

 

NOUS N’AURONS QUE CE QUE NOUS PRENDRONS !

Collectif Crous en Lutte

Soutenu par : ASEG-FSE, CGT-CROUS 38, CNT-SR 38, DEFENDS-TOIT !, UEC 38

Rejoignez-nous !


Créé au printemps 2010, dans la foulée du mouvement de grève des loyers parti des cités-U de Lille, le collectif Crous en Lutte regroupe étudiant-e-s et personnels, et poursuit son travail d’information (journal, projections-débats), d’actions (manifs, auto-réductions, etc.) et de soutien à celles et ceux qui rencontrent des problèmes divers avec le CROUS (bourses, loyers, etc.)

Ouvert à toutes et tous, il se réunit

TOUS LES LUNDIS A 18H

HALL SUD DE L’UNIVERSITE STENDHAL

(Arrêt de Tram : Condillac)

Contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.



Imprimer PDF

Paye pas ton loyer !


 

Le collectif CROUS en lutte s'appuie désormais sur deux nouveaux tracts qui vous pouvez lire ici et ici mais également sur une nouvelle affiche incitant à la grève des loyers !

 
Imprimer PDF

Mardi 4 Mai 2010 à 10h, le collectif "CROUS en lutte" appel à un rassemblement devant le rectorat ! Venez nombreux !

 

 
Imprimer PDF

Communiqué de presse du collectif "CROUS en lutte" : 15 mars 2010

 

La situation des Centres Régionaux des Oeuvres Universitaires et Scolaires (C.R.O.U.S.) se dégrade années après années. Les conséquences se répercutent sur le coût des services ainsi que sur la qualité de vie des étudiants, étudiantes et du personnel.

 

Le coût du ticket de restaurant universitaire a subit une augmentation de 40 centimes en 7 ans parallèlement à une baisse de la qualité des services et des conditions de travail du personnel.

Face à l'augmentation du nombre d'étudiants et étudiantes, le C.R.O.U.S. ne cesse de geler des postes, un manque de plus de 60 personnes, rendant impossible un service de qualité.

De même, malgré la dégradation croissante des résidences universitaires, les loyers ne cessent d'augmenter. Les projets de démolition/reconstruction des résidences les moins chères (La maison des étudiants, Condillac, Gabriel Fauré, Village Olympique,...) feront place à un plus petit nombre de résidences accessibles à un prix supérieur. La politique de destruction des services publics du gouvernement tend à faire passer le logement étudiant du statut de service public à celui d'entreprise lucrative.

Il devient donc de plus en plus difficile pour les étudiants et étudiantes de faire face à leurs besoins, sans compter que la réforme des critères d'attribution des bourses a engendré une diminution des revenus des étudiants et étudiantes les plus modestes.

Face à l'urgence sociale et la précarité grandissante, c'est un ras-le-bol général des étudiants, étudiantes et personnels qui se manifeste. Cinq revendications principales ont émergé des discussions menées au sein de notre collectif :

 

- Pas d'augmentation de loyer à la rentrée 2010

- Le ticket de RU à 2,50 € (revenir à 50% de financement de l'état) pour des repas de qualité

- La rénovation et la construction massive de logements sociaux étudiants à bas loyers.

- L'augmentation des bourses de 20%, doublement du nombre de boursiers et possibilité pour les étudiants et étudiantes étrangères avec ou sans papiers d'y avoir accès.

- La fonctionnarisation du personnel ouvrier et l'augmentation du nombre d'agents (en CDI).

Nous dénonçons les pratiques de l'administration du C.R.O.U.S. et sa volonté d'empêcher toutes mobilisations par le refus d'accepter les demandes de salles pour les assemblées générales, les rapports aux personnels d'empêcher toute apparition militante dans les résidences que ce soit sous formes d'affichages ou de distributions de tracts. Cela ne fait que confirmer la position politique de la direction du C.R.O.U.S.

Nous tenons à répondre que nous resterons mobilisés et que nous ne lâcherons pas

 

Pour obtenir gain de cause, nous appelons l'ensemble des étudiants, étudiantes et personnels à se réunir en assemblées générales dans les résidences pour déterminer les modes d'action : manifestations, rétentions des loyers, opération RU gratuits, réquisitions de logements vides, …

Nous avons déjà plus de 300 contacts prêts à suivre la grève des loyers.

Nous les appelons aussi à participer et à soutenir la journée de grève interprofessionnelles du mardi 23 mars

Signataires :

Agir Pres, ASEG-FSE, CGT-CROUS, CNT-SR 38, Fac Verte, UEC, SUD Chambéry, Défends-Toit

Contact presse : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Agir Pres : 06 10 94 75 83

ASEG-FSE : 06 18 89 07 52 Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

CGT-CROUS : 06 80 85 37 31

CNT-SR 38 : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Fac Verte : 06 30 38 85 13

UEC : 06 34 51 27 58

SUD Chambéry : 06 32 27 70 70

Défends-Toit : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

LE 23 MARS TOUS DANS LA RUE POUR DEFENDRE LE SERVICE  PUBLIC.

PARTICIPEZ AU CORTEGE CROUS!

 

 


 
Plus d'articles...


Page 2 sur 3

Image au hasard