Action Syndical des Etudiants de Grenoble

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Communiqués Fédéraux Non aux attaques religieuses et conservatrices contre l'enseignement de la théorie du genre ! Non à l'ordre moral dans l'enseignement !
Imprimer PDF

Communiqué du 15/09/11

 

 

Non aux attaques religieuses et conservatrices contre l'enseignement de la théorie du genre !

 

 

Non à l'ordre moral dans l'enseignement !


La vague de protestation contre l'introduction des théories du genre dans les manuels scolaires de première n'est que l'expression de la domination patriarcale et hétérocentrée d'une frange réactionnaire de notre société. Composé essentiellement d'associations catholiques, et de député-e-s UMP connu-e-s pour leurs dérapages homophobes et sexistes (Christine Boutin, Christian Vanneste, Lionel Lucca...), ce courant au relent intégriste soutient des propos auxquels des luttes longuement menées tant dans la recherche critique que sur le terrain social ont depuis longtemps enlevé toute légitimité.

Nier la construction sociale du sexe et du genre, c'est aussi nier le système patriarcal qui fait que les femmes sont encore aujourd'hui loin de l'égalité dans tous les domaines : travail, répartition des tâches, violences... mais aussi tenter d'instaurer une éducation moraliste dérivant des valeurs chrétiennes inadmissibles dans une société laïque.

La FSE soutient donc l'introduction de la théorie du genre dans les manuels scolaires, en tant que syndicat étudiant présent dans les universités, nous luttons tous les jours contre le sexisme et le patriarcat qui existe dans l'enseignement supérieur. Concrètement, la présence réduite des femmes dans les filières doctorales, la proportion d'étudiantes victimes de harcèlement moral et/ou sexuel sont là pour rappeler que de nombreuses luttes sont encore à mener.

L'université en tant que lieu de production de savoir théorique est aussi un des moteurs qui permet des avancées sur ces questions. Ces tentatives de contrôle du Politique vis-à-vis de l'éducation renforce notre motivation à rappeler pourquoi nous luttons pour une université publique, gratuite, laïque, critique et populaire, débarrassée du conservatisme et du patriarcat.

C'est pourquoi la FSE revendique :

    - Création de crèches sur les campus universitaires.


    - Gratuité des cours du SED, notamment pour les étudiant-e-s parent-e-s.


    - Augmentation des aides sociales, notamment pour les étudiant-e-s parent-e-s.


    - Pour le maintien et l'amélioration des services de santé préventive, comme la gynécologie, accès à la contraception, dans les universités et ailleurs !

     

 

Image au hasard